Du constat, aux solutions.

ça bouge, et vous ?

La prise de conscience est là, même si elle est tardive et insuffisante. Les activités humaines sont la cause du dérèglement climatique.

Le saviez-vous, la construction au sens large est une des premières contributrices. Elle est responsable de :

  • Plus de 50% des ressources naturelles exploitées.
  • Plus de 40 % de la consommation d’énergie.
  • Plus de 40% de la production de déchets.
  • Plus de 30% des émissions de gaz à effet de serre.

En France, en 2020, nous avons encore jeté 840 000 tonnes de meubles dont moins de 5% a fait l’objet d’un réemploi. Et malheureusement la dernière tendance n’est pas bonne.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/chiffre-2020-eco-mobilier-37945.php4

L’heure n’est pas à la culpabilisation devant ce constat. L’heure est aux changements de mentalités et d’habitudes de consommation.

Exiger pour votre agencement et pour votre décoration ce que vous avez exigé pour votre alimentation.

Des produits meilleurs pour vous et pour la planète. Les solutions existent !

C’est qui le patron? C’est le consommateur !

Et après le scandale (ou le « crime ») de l’amiante … A qui le tour?

ÉtiKdéKo se propose de vous informer et pour cela, rien de mieux qu’un petit retour sur un passé encore relativement proche.

L’objectif ici n’est pas de faire peur, mais d’inciter au questionnement.

L’amiante et le plomb. Des matériaux d’un autre temps!

Oui, mais …

Vous le savez certainement, aujourd’hui, ces deux matériaux font l’unanimité contre eux. Leur utilisation est interdite et un diagnostic attestant l’absence de plomb et d’amiante est obligatoires pour vendre un logement.

L’amiante.

L’amiante est interdite en France depuis 1995 suite à un immense scandale qui a mobilisé l’opinion publique.

Or, la nocivité de cette fibre était connue depuis les années 30 et son lien direct avec le cancer était établi officiellement depuis les années 50!

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps!?

Tout est dit dans les affiches de l’époque. Matériaux peu chers, donc profit maximal!

Et en face des profits des industriels et de la puissance de leurs lobby, le bilan humain est effroyable. Selon l’Organisation Internationale du Travail :

  • 35 000 morts en France entre les années 1965 et 1995.
  • Entre 1995 et 2025, les prévisionnistes annoncent des chiffres pouvant aller jusqu’à 100 000 décès en France.
  • Plus de 100 000 morts par an dans le monde.
  • Et c’est loin d’être terminé, car les fibres installées dans les années 60 sont de plus en plus dangereuses, car de plus en plus dégradées.

Et à qui profite le « crime »?

Certainement pas aux populations.

En France, de nos jours, selon l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante, 85% des écoles sont susceptibles de contenir de l’amiante.

Le cout du désamiantage en France est évalué au tour des 200 milliards d’euros.

Vous souhaitez en savoir d’avantage sur le sujet, je vous suggère la lecture de l’ouvrage d’Odette Hardy-Hémery, « Aux sources du profit, une industrie du risque »

https://books.openedition.org/septentrion/55472?lang=fr